Adaptation manga du « Voyage au centre de la terre » de Jules Verne

Publié Le 08th octobre, 2017
Share Button

Il n’est pas étonnant que « Voyage au centre de la terre » de Jules Verne, ce classique de la littérature de voyage et d’aventures, soit fruit d’une adaptation. Des films hollywoodiens aux BD belges, le tour maintenant est aux mangas japonais. Le premier tome de cet opus est disponible dans les librairies et grandes surfaces mangas depuis quelques semaines.

Jules Verne passe des caméras aux crayons des mangakas

 Adaptation manga de voyage au centre de la terre du romancier Jules verne est paru aux éditions Pika en septembre 2017.

Quatrième de couverture, « Voyage au centre de la terre » © Pika Edition 2017

Après les éditions belges Claude Lefrancq connues pour avoir édité, sous forme de BD, « Voyage au centre de la terre » de Jules Verne, la maison d’édition française : Pika édition, spécialisée dans le manga, prend le relais.

Faisant appel au dessinateur Norihiko Kurazono et au jeune traducteur Chollet Sylvain, la collection Pika Shônen de la maison d’édition française Pika Editions a bien marqué sa présence dans les rayons Mangas lors du salon de la rentrée scolaire 2017 an France au prix de 8,05 €/tome grâce au premier tome de cet opus.

Le dessinateur Norihino Kurazono, méconnu du public et n’ayant à son compte aucune œuvre, s’est engagé dans ce projet et a signé un contrat d’une série de 4 tomes. La date de sortie du deuxième tome est prévue pour le 13 Décembre 2017.

Adaptation manga fidèle à 100% au récit original !

Oui, vous avez bien lu ! Fidèle à 100% au récit original. Les éditeurs ont jugé nécessaire de garder la version originale du récit, les dialogues ainsi que l’intrigue seront donc identiques à ce que Jules Verne avait écrit il y a près de 150 ans.

Adaptation du roman "Voyage au centre de la terre" de Jules Vernes par la maison d'édition française Pika édition, T1, p.20 © Pika Shonen, Edition Pika, 2017.

« Voyage au centre de la terre », T1, p.20 © Pika Shonen, Edition Pika, 2017.

L’écriture du premier tome est, à la surprise de tous, assez rythmée. Norihiko Kurazono qui semblait prendre son temps pour mieux insérer ses personnages dans leurs décors adéquats, a bousculé toutes les normes de la narration et a introduit in media res le lecteur au cœur de l’action au moment où ce dernier s’y attendait le moins. La première moitié de cet opus sert, en effet, d’introduction de l’intrigue et des personnages qui se fait succéder par une brusque évolution des événements pendant la deuxième moitié.

 

Share Button
756 Total Views 4 Views Today